Velay Scop - Bio7 - Nutrition santé plantes et animaux

L'ELEVAGE NATURE...

Les cultures avec Velay Scop

ThalaseveThalasève

  • Bidon thalaseveC’est un  "BIO STIMULANT " inégalé sur le marché
  • Il active et accélère le métabolisme de toutes les plantes.
  • Utilisable en agriculture biologique et entre dans tous les concepts d’environnement durable.

Thalaseve Velay ScopThalaseve Velay Scop cultureFruits et légumes thalaseve velay ScopChamp Thalaseve Velay ScopAide thalaseve Velay Scop

Les effets du Thalasève

  • Stimule le développement racinaire et foliaire. Plus 26 % de poids racinaire après une pulvérisation de THALASEVE à 5 litres par hectare.
  • Renforce les systèmes de défense de la plante.
  • Corrige les carences du sol.
  • Favorise de la rétention d’eau en période de sécheresse.
  • Limite les stress climatiques de la plante: excès d’eau, grand froid.
  • Dispense de l’ajout de tout mouillant avec des phytosanitaires

Plante utilisation ThalasèveGerme plante ThalasèveRésultat pousse Thalasève

Synthèse des effets du Thalasève

Synthèse essai ThalasèveRecolte Thalasève

Synthèse Thalasève LuzerneTracteur Thalasève

Des résultats d'essais sur 2013 et 2014

Trois essais sur prairie

  • Essais ThalasèveUne plus grande quantité récoltée +18 % de poids en moyenne (+14 à +23%). Plus les conditions météorologiques sont difficiles, plus la différence est grande avec le THALASEVE.
  • Baisse du taux cellulose de 8 % en moyenne. Le THALASEVE favorise le développement des feuilles. On modifie ainsi le rapport feuille/tige.
  • Cela s’accompagne donc d’une plus grande DMO  +5 % en moyenne (+3 à +6%).
  • Un fourrage plus énergétique +7 % d'UFL en moyenne (+4 à +10%). Quand on pondère l’augmentation de la quantité avec celle de la valeur énergétique,  on gagne en moyenne sur les trois essais +33 % d'UFL/Hectare. De même on gagne en moyenne +32 % de MAT/Hectare.

Deux essais sur luzerne

  • Baisse de la cellulose de -15 % en moyenne (- 7 à –23 %). Le THALASEVE favorise le développement des feuilles. On modifie ainsi le rapport feuille/tige.
  • Cela s’accompagne aussi d’une plus grande DMO  + 5 % en moyenne (+4 à +7%).
  • Un fourrage plus énergétique +7 % d'UFL en moyenne (+3 à +12%), mais surtout plus riche en protéine  +21 % de MAT en moyenne (+20 à +22%), grâce à l’action du THALASEVE qui accélère la protéosynthèse. 

Mélanges Techniques Fourragers VELAY SCOP

L’intérêt des MELANGES FOURRAGERS VELAY SCOP

Mélange techniques fourragersUn mélange fourrager élaboré peut produire plus du double de la quantité de protéine brute/ kg de matière sèche qu’un maïs.  Avec un mélange de qualité, le potentiel de production de lait est plus élevé (jusqu'à 2300 kg/ha de lait en + d’après les essais).
Un mélange fourrager garantie une croissance élevée pour les bêtes d’engraissement.

Des MELANGES formulés avec le principe de substitution

Les mélanges graminées-légumineuses  sont composés avec des espèces avec un développement rapide qui couvrent vite le sol. Elles seront remplacées ensuite par d’autres espèces plus pérennes mais avec un développement plus lent.  Ces mélanges garantissent : peu de mauvaises herbes, des rendements bien répartis dans l’année et des proportions graminées légumineuses idéales pour l’alimentation des animaux.

Garanties des MELANGES FOURRAGERS VELAY SCOP

Mélange fourragers Velay ScopComposés avec des espèces sélectionnées pour leur digestibilité.  Les critères de sélection les plus sévères pour la germination et la propreté sont appliqués aux variétés qui composent les mélanges.

VELAY SCOP propose de nombreuses formules adaptées à chaque région et pour différentes utilisations : fauche, pâture.. Ainsi que des mélanges certifiés « Bio ».

Les conseils de VELAY SCOP pour installer la prairie

  • Mettre une crucifère en précèdent, soit en culture principale, soit en culture dérobée lorsqu’il s’agit de prairie longue durée, ou lorsqu’on fait prairie sur prairie. Cette crucifère doit être récoltée,  consommée, ou broyée avant Noël.
  • Le semis est dispersé sur sol bien tassé et précédé d’un semis d’avoine de printemps effectué avant le tassement spécifique au semis de prairie. Semer l’avoine avec une dose de 60 à 120 Kg par hectare.
  • Les mélanges prairie comportent : Des légumineuses (trèfles etc.) à enracinement fasciculé et des légumineuses à enracinement pivotant explorant tous les horizons du sol. Et des graminées (ray grass, etc.) à enracinement oblique et des graminées à enracinement plongeant, explorant également tous les horizons du sol .
  • La première récolte doit obligatoirement être une fauche, l’avoine étant épiée, mais sans grains. Hauteur de coupe: 14 à 20 cm.
  • Si on fait pâturer après la coupe, ne pas attendre que l’herbe soit « montée », et ne pas sur-pâturer. Passer les bêtes souvent et savoir les en retirer à temps !
  • Les prairies VELAY-SCOP ne doivent en aucun cas être désherbées chimiquement. Aucun désherbant ne respecte les rhizobiums nécessaires à la protéosynthèse intensive dans les nodosités!

La valeur d’un fourrage c’est aussi sa bonne conservation

Le BIOFANE

Biofane Velay ScopC'est un complément alimentaire liquide qui va être dispersé sur les fourrages verts en vue de l’enrubannage. Sur des foins récoltés dans des conditions difficiles, le BIOFANE permet d’assurer malgré tout une bonne conservation et une bonne appétence. Le BIOFANE est également utilisé en projection contre le front d’attaque des silos d’ensilage, immédiatement après chaque prélèvement, afin d’éviter que les fourrages « chauffent »

Le PRECALCIL LIQUIDE

Agriculteur Velay ScopElle va permettre une fermentation lactique: dirigée, rapide et durable dans l’ensilage. Avec le PRECALCIL LIQUIDE , on va obtenir des ensilages qui contiendront quatre à huit fois plus d’acide lactique que d’acide acétique. L’acide lactique est un acide doux et nutritif qui respecte les muqueuses. Sa teneur dans l’ensilage diminue dans le temps, mais avec le PRECALCIL LIQUIDE le taux d’acide lactique persiste beaucoup mieux. Le PRECALCIL LIQUIDE permet également de contenir la présence des spores butyriques et d’éviter la présence d’ammoniac dans les ensilages.